Bonne année!

12 Jan

Oh combien appropriée est cette phrase à la toute première seconde de janvier! Elle existe pour être dite sous le gui encore accroché dans le cadre de la porte, avec du rouge plein les lèvres et les joues, pour rouler sur des papilles frémissantes à l’idée d’enfin goûter au mousseux bien froid, pour être teintée d’alcool et d’un soudain trop-plein d’amour pour les gens avoisinants, ces gens qu’on aime donc bien, à qui on souhaite donc ben de l’amour-santé-prospérité-bonheur-sexe-pis-toutte-hic.

Déjà, le 2 janvier, quand on dégrise, on a compris le principe.
Quand on retourne à l’école ou au travail, on se dit que c’est inévitable.
Quand notre matante snowbird débarque de la Florida bronzée et simili-atterrée d’avoir manqué le party, on serre les dents.
Quand on croise une connaissance qu’on n’a pas vue depuis des lunes, on se dit qu’une fois par six ans, ça se tolère.
Quand un ami zélé se souvient soudainement, trois semaines en retard, qu’il ne nous l’a pas encore dit, on rit un peu jaune (pâle).

Mais là, c’est pas mal la mi-janvier et je suis à court d’arguments. À un moment donné, les «BONNE ANNÉE!!!!!», ça suffit!

Au même titre que le «ça va?», c’est une phrase qu’on lance machinalement, par politesse, parce que c’est de circonstance et que ça comble un certain vide de début de conversation. Mais que veut-on dire par là? Souhaitons nous vraiment une bonne année à quelqu’un? Une bonne par rapport à quoi? Au 31 décembre? Sur le coup de minuit, hop, l’année est bonne?  Un collègue de travail revient de vacances aujourd’hui, vous souhaite la bonne année et hop, la période moche du 1er au 11 janvier est neutralisée et HO BOY! que le monde est meilleur?

Étrangement, la magie n’opère qu’entre décembre et janvier, par contre, car le 31 janvier à 23h59, personne ne peut faire de décompte pour s’exclamer «BONNE ANNÉE DE FÉVRIER À JANVIER!!!!!». Watch out, si tu scrappes ton début d’année, t’es foutu jusqu’en 2012…

Alors je propose que dorénavant, notre premier verre de mousseux de l’année à la main, alors que l’horloge n’indique pas encore 12h01, on lance tous un «BONNE ANNÉE!» à pleins poumons, dans le vide, à tous ces gens qu’on devra croiser dans le mois de janvier, et que la phrase soit ensuite bannie de notre langage pour un an. Ça règlerait bien des malaises.

Publicités

2 Réponses to “Bonne année!”

  1. Sof la Tof 13 janvier 2011 à 11:56 #

    Encore entendu hier d’ailleurs, 12 janvier, 2 semaines après le moment opportun.

    Si j’étais pas si paresseuse, je posterais en continuité un texte sur les résolutions.

    Non mais tsé, qui se rappelle encore de ses résolutions prises en 2010? Sérieusement? Celles prises en janvier sont-elles vraiment plus efficace que celle prises en mars? en juillet? en décembre?

    J’aime bien mieux m’inscrire au gym au mois d’avril, quand je saurai que j’aurai le temps d’y aller, que dans la foulée du 1er janvier avec le 3/4 de la population. Les résolutions ont autant perdu leur signification que « l’esprit familial de Noël », tant qu’à moi. Une belle commercialisation de ce qu’on devrait être plutôt que ce qu’on est réellement.

  2. Luc 13 janvier 2011 à 14:23 #

    C’est vrai que ça serait beaucoup mieux de se souhaiter hebdomadairement: « bonne semaine! » :P

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :