Énigme #2593 des Coulisses du Milieu Théâtral (édité chez Langues Sales)

13 Mar

*FAITS VÉRIDIQUES (vérifiés au TNM et plus récemment à l’Usine C) *

Si Mme X est payée un montant Y pour voir et critiquer une pièce Z:

Comment réussira-t-elle à faire son rapport aux auditeurs A,B,C,D, etc. tout en DORMANT pendant la durée K de la dite pièce Z?

Pistes de réflexion:

Ses ronflements (faibles mais persistants, à la limite du guttural) ont peut-être des fonctions d’ultrasons qui lui font comprendre la pièce tout comme les chauves-souris réussissent à capter leur environnement…

Elle a peut-être accès à des nanotechnologies très avancées intégrées dans ses lunettes qui enregistrent le spectacle comme les bidules à la James Bond…

Elle vient peut-être d’une autre dimension (ça expliquerait l’accoutrement)…

À vous de trouver!

Réponse dans une salle de théâtre près de chez vous, à la page 26 du programme, écrit à l’envers (p.s. vous aurez besoin de lunettes 3D)

Publicités

4 Réponses to “Énigme #2593 des Coulisses du Milieu Théâtral (édité chez Langues Sales)”

  1. Sof 13 mars 2011 à 18:41 #

    En tout cas, je vous jure que c’est pas moi (même si j’ai la p’tite sieste facile)! Marilou-Garou pourra témoigner que je ronfle JAMAIS.

  2. Zanne 13 mars 2011 à 20:56 #

    Folâtre Gothique?
    Fine Gueule?
    Filiforme Gracile?
    Francescina Grimodlagiada?

  3. Jackie Chong 14 mars 2011 à 17:32 #

    C’est peut-être aussi des lilliputiens qui se cachent sous son turban…

  4. poutipou 15 mars 2011 à 18:43 #

    Il y a beaucoup trop de variable pour que ce soit une énigmne! Considérant que x,y,z et k, où x≈80, y≈100, z≈150xn (où n=le nombre d’année), et où k peut varier entre 15 minutes et une douzaine d’heures, on ne peut arriver à une conclusion, aussi vague soit-elle. On peut commencer par éliminer les variables a,b,c,d,k et y, puisqu’elles n’ont aucun impact sur la méthode utilisée pour réaliser un tel exploit. On arrive donc à: ≈80(x)x ≈150(z) par année, donc à environ 12 000 situations différentes -PAR ANNÉE!- où cet ‘énigme’ peut se poser. La véritable statistique parlante serait bien entendu le pourcentage de critiques ayant été écrites alors que l’auteure dormait durant le spectacle. Si on élavue ce pourcentage à 0.1%, on atteint toujours le plateau tout de même incroyable des 12 critiques par année, au Québec. Si on porte cette situation sur une étendue plus grande, disons depuis 1960, on atteint un grand total d’≈612 critiques d’endormies. Et ceci est toujours en négligeant la gente masculine! Et alors là, sur ces ≈612 énigmes individuelles, les théories peuvent fuser de toutes parts, les aliens peuvent même être de la partie, dieu seul sait, et encore là, ça en fait beaucoup à retenir pour un vieux barbu.
    L’énigme est donc irrésolvable, mais les 2592 prédédentes m’interessent toujours autant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :