Tag Archives: construction

Va-t’en, Ti-Jean!

11 Nov
PAR: PAQUEBOTTE

 

Au téléjournal 22h de Maxence Bilodeau, hier, un extrait vidéo montrait notre frisotté PM en train d’essayer de défendre ce qui lui reste d’intégrité et de crédibilité devant les attaques de l’opposition.

Avec les yeux d’un épagneul sur la coke, la bouche plus molle que les babines d’un bouledogue, et le ton de voix si flasque qu’on aurait dit qu’il était somnambule,  PM avait l’air du PM le plus motivé de la planète.

Vraiment, Ti-Jean, tu fais dur. Je veux bien croire que ta job est moins simple que celle d’un commis de dépanneur, mais il me semble que tu pourrais au moins faire semblant qu’il te reste un iota de motivation.

Chacun de tes regards semble dire: «Mais qu’est-ce que je me fais chier, ici», ou encore «Qu’est-ce que le spasme de vivre?» (quoique non, finalement). Regards qui, assaisonnés d’une pointe de mépris envers tout ce qui t’entoure, voyagent lentement du plancher, aux papiers sur ton bureau, à ta montre, aux ongles de ta main droite,  puis, noir total pendant mille secondes (tu clignes des yeux).

J’ai l’impression que ma province est dirigée par une vieille pantoufle en phantex portée et usée par une dizaine de crosseurs du milieu de la construction, que le Québec a à sa tête une pieuvre flasque et molle, échouée sur une plage, ne faisant pas couler l’encre là où elle devrait.

Et puis, malgré le scandale des gaz de schiste, moi, je vois bien que tu es vert.

Vert dans la face, vert pourri, employant le vert et le sec pour accumuler les billets verts, envoyant au diable vert tous ceux qui voudraient manger ton blé en vert.

Va-t’en, Ti-Jean, quitte le navire, tu le sais bien que ceux qui ont les mains sur le volant, avec toi comme PM, ce sont les «Enveloppes Brunes». Et toi? Tu es sur le siège passager, la tête entre leur jambes.

Non mais, c’est-tu pas assez déprimant, la politique, ces temps-ci…

Publicités

L’escalier du métro Mont-Royal

24 Sep
PAR: PAQUEBOTTE

 

Je ne me souviens pas avoir vu les deux escaliers de la station Mont-Royal fonctionner en même temps.

Je ne sais pas si c’est pour le style ou parce que les réparateurs d’escalators ont peur des Plateaussiens déambulant avec trois livres usagés, une courge et une chemise Philippe Dubuc sous le bras. Ce que je sais, c’est que c’est laid, que ça lambine, et que ça fait un bouchon monstre à l’heure de pointe.

L’été, ça va encore: on se faufile entre six vélos et trente-quatre poussettes et on peut espérer être sorti de la station en moins de dix minutes. Seulement, l’hiver, avec la horde de Plateaussiens qui débarquent dans les tunnels de la STM lorsque leur vélo Amsterdam-style a rendu l’âme, on est quitte pour rebaptiser la station « Échangeur Turcot ».

%d blogueurs aiment cette page :